Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
G Blanc P Boyer (5)

Election départementale à Gap-1 : les réactions après la victoire de la gauche

31 Jan 2016 - 22:33

[Mis à jour le 1er février à 10h30]
Les résultats définitifs de l’élection départementale partielle de Gap-1 ont été proclamés au CMCL par Dany Galland, adjoint au maire et vice-président du conseil départemental. Les conseillers départementaux de la majorité qui étaient présents pendant le dépouillement (Maryvonne Grenier, Jean Conreaux, Carole Chauvet, Christian Hubaud et Ginette Mostachi) et le maire de Gap, Roger Didier, avaient déjà quitté les lieux. Rémy Oddou, conseiller départemental (divers gauche) de Tallard, et Christophe Pierrel, qui était tête de liste PS aux régionales dans le département, ont chaleureusement félicité Pascale Boyer et Guy Blanc, comme l’ont aussi fait Alain Anglès et Dominique Meyer (Parti des Hautes-Alpes).

Voici les réactions des nouveaux conseillers départementaux et de leurs adversaires, qui avaient quant à eux été élus en mars dernier  :

Guy Blanc (conseiller départemental divers gauche) : « C’est une victoire modeste compte tenu du taux de participation. Mais je suis surtout content pour Pascale Boyer qui mérite d’être élue, elle qui s’est donnée sans retenue dans cette campagne. Moi, j’ai déjà siégé au sein de cette assemblée ; j’y retourne avec plaisir. Nous ne serons pas dans une opposition systématique. Je connais bien Jean-Marie Bernard. Hormis nos différends politiques, j’ai énormément de sympathie pour lui, y compris Marcel Cannat et Patrick Ricou. On va essayer de faire vivre l’opposition ; on sera deux de plus. Je vais essayer d’entrer au conseil de surveillance de l’hôpital. »

Pascale Boyer (conseillère départementale divers gauche) : « Je suis très contente ; ça prouve que le travail paie. Je regrette que le taux de participation n’ait pas augmenté au second tour. Je suis très heureuse d’intégrer le groupe Démocrates 05 ; nous allons renforcer l’opposition qui représentera un tiers de l’assemblée. Si besoin, nous nous opposerons, mais nous ne serons pas dans une opposition systématique. »

Brigitte Gaudin et Francis Zampa (divers droite) : « Nous sommes évidemment déçus par ce résultat qui affaiblit la majorité départementale. Nous avons défendu des positions courageuses. Nous sommes fiers d’avoir mené une campagne très digne, propre et sans polémique. Nous nous sommes inclinés en ne réagissant pas à toutes les attaques infondées. Nous n’avons pas été offensifs, nous avons été sincères. Nous avons affronté des gens qui ne l’étaient pas. Ces comportements n’ont pas contribué à améliorer l’image de la politique et ont participé à la faible mobilisation des électeurs. Pour la suite, nous ne nous interdisons rien. »

Le député Joël Giraud, président de la fédération des Hautes-Alpes du PRG, réagit ce lundi dans un communiqué à la victoire du binôme qu’il soutenait : « Les électeurs de gauche se sont rassemblés, au-delà des atermoiements des partis, dimanche, pour assurer la victoire de Pascale Boyer et de Guy Blanc aux élections départementales et renforcer ainsi le groupe démocrate 05. Le Parti radical de gauche aura été le seul mouvement politique à appeler, dès le premier tour, à voter pour un binôme qui était le seul à pouvoir l’emporter. Pascale et Guy ont réalisé un score d’autant plus remarquable qu’il est rare qu’une élection partielle inverse ainsi les résultats d’un précédent suffrage. Cette élection est la preuve que, dans ce pays, la gauche peut l’emporter lorsqu’elle est humaniste et non sectaire. »


+ Sur le même sujet...