Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Un objectif de 40% de produits locaux dans les cantines des collèges d’ici 2020

3 Juin 2016 - 20:55

Le 19 mai dernier, le Sénat a adopté la proposition de loi favorisant l’ancrage territorial de l’alimentation, déposée par les députés écologistes à l’Assemblée nationale. Ce texte prévoyait à l’origine l’introduction dans les repas servis dans les restaurants collectifs de 40% de produits relevant de l’alimentation durable et 20% issus de l’agriculture biologique. Les sénateurs ont fait disparaître le taux de produits bio. Le texte prévoit désormais une proportion de produits bio liée aux « capacités de production locale ». Le président du Département, Jean-Marie Bernard, se félicite de l’adoption de ce texte, en soulignant que son objectif est de « manger local, made in Hautes-Alpes », en portant le volume de produits locaux dans la restauration scolaire à 40% d’ici 2020. La sénatrice Patricia Morhet-Richaud a voté ce texte modifié, dont elle avait critiqué les objectifs chiffrés.

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...