Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Des routes et des ponts avaient été tagués, ces derniers jours, par des opposants à la tenue de ce camp nationaliste.Des routes et des ponts avaient été tagués, ces derniers jours, par des opposants à la tenue de ce camp nationaliste.

Le préfet interdit le camp des jeunes pétainistes de « Jeune Nation » à Salérans

[Mis à jour le 10 juillet] Le préfet des Hautes-Alpes, Philippe Court, a pris un arrêté, ce vendredi, interdisant le camp que « Jeune Nation » prévoyait d’organiser à Salérans, pour la troisième année consécutive. Cette interdiction avait été demandée par plusieurs associations de résistants, qui avaient lancé une pétition, par Florent Armand, le conseiller départemental (divers gauche) de Laragne-Montéglin, la députée Karine Berger, le Mouvement de la paix et par des partis de gauche (EELV, Ensemble et PCF). Même le président de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire, Denis Philippe, avait pris position dans ce sens. La décision du préfet se fonde à la fois sur le fait que ce camp était organisé par un mouvement issu de deux groupuscules dissous par le gouvernement en 2013 et par le risque de confrontation entre les participants à ce camp de « l’ultra droite » et des opposants d’extrême gauche. Selon la préfecture, le maire de Salérans, Eric Deguillame, avait refusé d’interdire ce camp, malgré une mise en demeure. L’organisateur du camp, Yvan Benedetti, annonce qu’il va déposer un recours contre l’arrêté préfectoral.

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...