Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Cumbia-Ya va ouvrir le festival, à Chaillol et Tallard.Cumbia-Ya va ouvrir le festival, à Chaillol et Tallard.

Pour sa 20e édition, le festival de Chaillol propose 31 concerts à partir de ce samedi

15 Juil 2016 - 14:00

Le festival de Chaillol proposera sa 20e édition à partir de ce samedi 16 juillet. Solidement inscrit dans le paysage culturel local, cet événement a acquis une légitimité et une reconnaissance nationales, qui lui vaut régulièrement d’apparaître dans les médias nationaux. Cette année encore, jusqu’au 12 août, 31 concerts et deux balades musicales (les 6 et 7 août) sont au programme du festival, qui ira à la rencontre des Haut-Alpins, des touristes mais aussi d’un public à même de se déplacer pour l’occasion.

Même si son nom renvoie à son berceau, Chaillol, qui demeure aussi son coeur, là où viennent aussi des stagiaires pour profiter de professeurs de musique de renom, le festival se promène allègrement à travers le Champsaur-Valgaudemar, la vallée de l’Avance, le Buëch, Tallard, Gap et Boscodon.

Quelle est la recette du succès? Michaël Dian, directeur artistique du festival, se garde bien de toute auto-satisfaction. Mais il témoigne volontiers de son « désir ardent d’être en relation avec la musique, avec un territoire et ses habitants, de la manière la plus authentique possible ».

Cette 20e édition s’ouvrira ce samedi soir avec Cumbia-Ya, un combo colombien dont les onze musiciens offriront deux concerts exceptionnels à Chaillol puis à Tallard. Le public retrouvera aussi « L’Homme qui plantait des arbres », un conte musical commandé par le festival. Autres valeurs sûres que les spectateurs découvriront ou retrouveront avec plaisir : l’ensemble C’Barré, qui créera son opéra de chambre « El niño » cet été, Victor Villena, bandonéoniste argentin venu au festival avec différentes formations depuis plusieurs années, le batteur romain Simone Prattico, qui présentera son premier album en tant que leader, « Brooklyn Sessions », ou encore le duo Sabil et le quatuor Bela, qui se retrouvent à Chaillol quatre ans après y avoir créé « Jadayel », oeuvre qui a parcouru le monde depuis.

Pour consulter le détail de la programmation : www.festivaldechaillol.com